Familya, une maison pour les familles

Projet d’une maison Familya à Nancy

Les maisons Familya ont pour but d’accueillir et d’accompagner, à chaque étape de leur vie, toutes les personnes qui désirent développer leurs compétences relationnelles afin de construire, renforcer ou restaurer des liens durables et de qualité avec leur entourage.

Contact du chef de projet Isabelle Henrot :

Présentation du projet sur RCF Lorraine Nancy

Déroulé du projet à Nancy

Depuis 2019, une équipe projet, missionnée par l’Evêque, travaille à l’implantation d’une maison pour les familles à Nancy.
Elle sera située dans le quartier Saint-Léon, à proximité de la gare.
Son ouverture est prévue fin 2023, début 2024.

Genèse du projet 

En décembre 2018, nous visitons la première maison des Familles à Lyon, rencontrons l’équipe qui a créé le concept et sommes enthousiasmés par cette réponse si innovante aux besoins des familles .

Nous invitons Thierry et Frédérique Veyron La Croix à venir témoigner de leur expérience à Nancy en mars 2019. A cette occasion, ils rencontrent Mgr Papin et son vicaire général, le père Jean-Michaël Munier.

Une étude d’opportunité est menée pour explorer les besoins dans notre département en rencontrant les différentes associations qui travaillent déjà dans ce domaine (CIDFF, Maison des Ados, CLCCMF, ATD Quart-Monde, Secours Catholique, Arélia…) . Parallèlement, une enquête est lancée dans le diocèse auprès des acteurs pastoraux pour entendre ce qui leur semble essentiel pour rejoindre les familles.

Avancée du projet

En juin 2020, cette étude est validée par notre Evêque et l’équipe reçoit la mission de mener une étude de faisabilité dans le quartier Saint-Léon.

Nous avons trouvé un entier soutien à ce projet, non seulement auprès de Mgr Papin mais aussi auprès de Matthieu Klein, président de la Métropole du Grand-Nancy.

Nous travaillons sur cinq chantiers :

  • le lieu : aménager les locaux existants pour en faire un lieu ouvert, chaleureux, moderne, et fonctionnel.
  • l’écosystème : toutes les maisons Familya s’inscrivent dans un écosystème de quartier en s’associant avec  un lieu convivial type restaurant solidaire.
    Ce lieu-vitrine attirera à la maison des visiteurs qui à cette occasion prendront connaissance des propositions.
  • les professionnels intervenants : conseillers conjugaux, médiateurs familiaux, psychologues, coaches. Tous sont certifiés ou diplômés d’Etat.
  • le modèle économique : définir le budget d’investissement et de fonctionnement et solliciter mécènes et donateurs particuliers.

La maison des familles, présentée par la paroisse La Sainte-Famille

Mercredi 13 mars 2019, devant une soixantaine de personnes, Thierry et Frédérique Veyron La Croix témoignent de leur expérience de création de la maison des familles dans une paroisse de Lyon.

Thierry et Frédérique ont une expérience de quelques 27 années de mariage, 4 enfants, un passé professionnel en entreprise et …un virage, le jour où ils décident de se former à l’accompagnement et au conseil en matière conjugale et familiale.

Après beaucoup d’années de réflexion, de recherche, de rencontre, de travail pour la Pastorale familiale diocésaine, ils s’entourent d’une équipe jeune, motivée, dynamique et priante. La prière a beaucoup d’importance dans la vie de la maison des familles.

Pourtant, cette maison laïque, bien qu’installée dans un bâtiment appartenant à la paroisse (l’église est en face) n’affiche en rien le côté catholique de l’équipe qui est certes priante, unie, (une journée de réflexion et de méditation toutes les 6 semaines !) mais surtout professionnelle, même si la maison vit grâce à la soixantaine de bénévoles qui animent qui un atelier tricot, qui un coin café, ou qui accueillent, qui écoutent, qui orientent, qui soutiennent, qui sourient et conseillent…

Car c’est cela la maison des familles, un lieu où l’on vient pour une rencontre brève et une demande de conseil, ou bien on y arrive on ne sait pas bien pourquoi et on reviendra jusqu’à ce que le besoin devienne conscient et arrive à s’exprimer : un conseil conjugal ? Un soutien moral quand on est une famille monoparentale ? Un point de rencontre d’autres isolés comme soi-même ? Il y a tant et tant de propositions et de façon de se décharger de son lourd fardeau …

Que chacun trouve quelque chose dans la maison des familles, ce lieu de beauté et de charité (au sens le plus noble du terme), où l’on peut déposer les armes et se laisser toucher par la grâce…

Et qui sait ? Peut-être une maison des familles verra-t-elle le jour dans notre diocèse ?

Vidéo de présentation

Par Thierry Veyron La Croix, président-fondateur du réseau Familya.

Une étude du réseau Familya

À lire, une étude menée par le réseau Familya : « Prévenir les ruptures conjugales pour protéger les enfants », pourquoi le soutien aux couples doit devenir une politique publique.