👉 Dimanche 16 octobre 2022 – 29e Dimanche du Temps Ordinaire – C

⛪ Dimanche 16 octobre 2022 – Messe à 10h30 à Affracourt

➡ Téléchargez le livret de messe ⬅

đź“’ « Toujours prier sans se dĂ©courager… »

đź’­ Pour dire Ă  ses disciples qu’il faut toujours prier, sans se dĂ©courager, JĂ©sus leur racontait l’histoire d’une veuve qui demandait justice contre son adversaire. Mais le juge, longtemps, refusa de l’entendre. Le Dieu qui est le nĂ´tre nous paraĂ®t bien souvent tout aussi insensible aux injustices du monde. On l’appelle le Bon Dieu, mais lève-t-il le petit doigt pour que le monde change ? Pour que les affamĂ©s trouvent de quoi manger ? Pour que pauvres et petits cessent d’ĂŞtre opprimĂ©s ? Et si ce Bon Dieu lĂ  n’Ă©tait qu’une invention ? Et l’on se dĂ©courage quand Dieu paraĂ®t si loin.

Dans notre dĂ©sarroi, il nous arrive parfois de chercher des moyens pour lui forcer la main. Et des moyens qui sont Ă  la mode aujourd’hui. On prĂ©tend que l’on sent sa prĂ©sence et son souffle dans des rassemblements oĂą chacun croit vraiment, oĂą l’on vous chauffe Ă  blanc. On raconte des histoires de guĂ©rison ici et d’apparition lĂ , de dons particuliers, de faits paranormaux, de ciel qui s’ouvre aussi, de voix qui se font entendre, de merveilleux que personne ne s’explique. Comme le juge de l’histoire, Dieu se serait rĂ©veillĂ© dans son ciel si lointain.

Et cependant, dit JĂ©sus, il faut toujours prier. Mais pourquoi donc chercher midi Ă  quatorze heures ? Et pourquoi donc prier m en regardant en l’air ? Et si prier, c’Ă©tait d’abord ouvrir les yeux. Et si nous regardions, ici, autour de nous. Cette lutte pour la justice, ce combat pour la paix, et cet appel aussi Ă  la non-violence, et ce geste d’entraide ; et ce respect de l’homme, et justice pour la femme. Et alors nous verrions que, dans ces gestes-lĂ , c’est Dieu qui est Ă  l’Ĺ“uvre. Mais trouve-t-il assez, non pas de religieux, mais bien assez de foi sur cette terre qui est sienne ?