👉 Dimanche 26 juin 2022 – 13e Dimanche du Temps Ordinaire

⛪ Dimanche 26 juin 2022 à 10h30 – Messe à Vaudeville

➡ Téléchargez la feuille de messe ⬅

📒 « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

 

 

💭 La réaction des disciples de Jésus dans notre Evangile est compréhensible. Ils veulent qu’un feu descende du ciel pour punir les Samaritaines qui leur refusent l’hospitalité. Jésus aurait le pouvoir de punir ainsi. Mais nous savons que « Dieu n’a pas envoyé le Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » (Jn 3, 17). Cela ne veut pas dire que c’est égal comment les hommes se comportent par rapport à Jésus. Car de la décision pour ou contre lui dépend le salut éternel. Mais personne ne peut être obligé ou forcé de croire en Jésus. Il nous adresse une invitation incessante, et il nous offre le pardon de Dieu sans relâche. Dans la Déclaration sur la liberté religieuse du Concile Vatican II, l’Eglise parle un langage clair en disant : « Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être soustraits à toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience, ni d’empêcher d’agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres ».