Accédez au site du secteur pastoral du Pays-Haut

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Notre-Dame de la Moulaine
Navigation

La chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours à Haucourt-Moulaine

Le 6 avril 1739, Anne Noël, fille de Léon Noël et de Catherine Fichant, se noya accidentellement en tombant dans un puits, le jour même de ses noces. La famille Noël décida alors de faire ériger une chapelle. Elle fut construite avec la dot de la mariée, au moyen de dons faits à la famille Noël-Fichant et grâce aux offrandes des fidèles. (...)

«La fondation comprenait la chapelle, une maison d’habitation attenante et un jardin de 5 ares 60 centiares.
Le tout fut abandonné gratuitement à la personne chargée de son entretien ; au début ce rôle fut attribué à la congrégation des Ermites. Cette chapelle mesure 13,40 mètres de long sur 4,20 mètres de large ; la porte d’entrée est en plein cintre, sur pilastres, surmontée d’une corniche et terminée par un petit clocheton.

Elle fut consacrée le 20 mai 1745. Les Prussiens s’emparèrent de la cloche en 1874. Le mobilier fut classé par le service des monuments historiques, en 1964. (…)

La chapelle renferme un très bel autel-retable, sans doute réalisé par Martin Jacques, né en 1703, sculpteur de Longwy. Le tabernacle, encadré d’ailerons, est décoré sur les côtés de lourdes chutes de fleurs, de pampres et d’épis de blé. Sur la porte est représentée la Vierge de l’Immaculée Conception, au milieu d’angelots.

Le retable, au plan concave est amorti par un édicule de couronnement ; il est encadré par deux groupes de trois colonnes corinthiennes.
De chaque côté de l’autel se trouve une porte. Au-dessus de ces deux portes sont posées les statues de saint Rombaud de Malines et de saint Jean-Baptiste, abritées par un dais à draperies. Tout en haut du retable, on découvre la statue de sainte Anne avec sa fille Marie, et de part et d’autre : sainte Catherine et sainte Claire.»

Extrait de Haucourt-Moulaine Saint-Charles d’hier, d’aujourd’hui et de demain,
Louis Hublau (livre en vente à la mairie d’Haucourt-Moulaine)

 

Photo ci-dessus : «Notre-Dame de Bonsecours», en bois polychrome et posée sur le tabernacle. La statue représente la Vierge de la Miséricorde et abrite sous son manteau différents personnages, dont le pape, un évêque, un ecclésiastique et trois souverains.
Deux angelots classés, placés de part et d’autre de la tête de la Vierge, ont été volés en 1966.

Cliquez ici pour découvrir plus d'images de la chapelle.