Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La Sainte-Trinité au Nord-Est de Nancy La Sainte-Trinité au Nord-Est de Nancy
Navigation

L’Épiphanie

l'adoration des rois-mages

Le mot « épiphanie », issu notamment du grec ancien, signifie « manifestation ». Lors de la fête de l’Épiphanie nous célébrons en réalité en Jésus la manifestation de Dieu à toute l’humanité. Cette humanité, dans sa diversité, est symbolisée par les mages.

Depuis le VIème siècle on leur a donné des noms Gaspard, Melchior et Balthazard et on les a considérés rois, les trois rois-mages. Ils sont venus se prosterner devant lui, comme le dit Matthieu dans l’évangile du jour, et représentent d’abord le monde païen pour lequel, aussi, Jésus est venu au monde. Mais tels qu’ils apparaissent en particulier dans l’art, venant d’Afrique, d’Asie et d’Europe, ils symbolisent également le monde entier ; et par leurs âges, les différentes étapes de la vie, de la jeunesse à la vieillesse.

Enfin ils offrent des présents très différents. L’or représente la royauté qu’ils reconnaissent ainsi au Christ. L’encens est un signe d’adoration et de divinité. La myrrhe, quant à elle, est un parfum oriental puissant qui servait à l’embaumement des morts. Peut-être veut elle rappeler le sacrifice ultime de Jésus.

l’Épiphanie fête donc en Jésus, Dieu fait homme pour se faire connaître à tous et pour nous délivrer son message d’amour et de miséricorde. C’est de cet universalisme dont nous avons à être les témoins. C’est la mission de tout baptisé.

 

Une remarque : nos frères orthodoxes célèbrent, non l’Épiphanie mais la Théophanie, étymologiquement la manifestation de Dieu. Ils regroupent en fait dans cette fête les trois manifestations de Dieu en Jésus que sont l’adoration des mages, le baptême du Christ et le miracle des noces de Cana, début de sa vie publique.

 

On pourra lire sur le site de notre diocèse ce qui est dit de l’Épiphanie ainsi qu’un joli conte pour cette fête publié par le diocèse d’Annecy.

Autre référence, le blog Museis qui propose un article sur l’Épiphanie dans l’art !   L'oeuvre ci-dessus de Bruegel l'Ancien en est extraite.