L’évêque du diocèse de Nancy et Toul est Monseigneur Pierre-Yves Michel

Mgr Pierre-Yves Michel en dates

Né le 17 février 1960 à Roanne (Loire).
Ordination sacerdotale le 30 juin 1991 pour le diocèse de Lyon.
Nommé évêque de Valence, Die et Saint-Paul-Trois-Châteaux le 4 avril 2014.

Études

Droit à Lyon III.
Séminaire de Paray-le-Monial.
Séminaire universitaire de Lyon.
Institut supérieur de pastorale catéchétique (ISPC).

Diplômes

DESS en droit notarial.
Maitrise en théologie.

Ministères

1991 – 1993 : vicaire à la paroisse Saint-Joseph des Brotteaux (diocèse de Lyon).
1993 – 1995 : prêtre étudiant à l’ISPC, aumônier du lycée Lavoisier (diocèse de Paris).
1995 – 2001 : vicaire dans les trois paroisses de Ste Foy-lès-Lyon (diocèse de Lyon).
1995 – 2003 : responsable diocésain de la catéchèse et du catéchuménat (diocèse de Lyon).
2003 – 2007 : curé de la paroisse de Saint-Priest (diocèse de Lyon).
2007 – 2014 : vicaire général du diocèse de Lyon.
2014 – 2023 : évêque de Valence, Die et Saint-Paul-Trois-Châteaux.

6 avril 2023 : nommé par le pape François évêque de Nancy et Toul.

Responsabilité au sein de la Conférence des évêques de France

Depuis juin 2020 : président du conseil pour la vie consacrée

Son message d'arrivée

Quelle joie de vous saluer pour la première fois en ce jour où nous contemplons le Seigneur qui lave les pieds de ses disciples et se donne en nourriture pour la vie du monde ! J’ai grandi sur les bords de la Loire, j’ai exercé mon ministère au bord du Rhône et sur les bords de la Drôme, et me voici appelé à aller servir entre Meurthe-et-Moselle ! […]

Je ne connais rien de notre diocèse, mais vous m’apprendrez, et nous écouterons ensemble l’Esprit Saint nous montrer les chemins de l’annonce du Christ. Je n’ai pas oublié l’encouragement du Pape François lors de sa rencontre avec les nouveaux évêques dont je faisais partie en 2014 : « L’évêque doit habiter dans le Christ afin de pleinement habiter dans l’Eglise qui lui a été confiée. » Puissions-nous ensemble « faire de l’Eglise la maison et l’école de la communion », selon l’expression de saint Jean-Paul II en l’an 2000 ! […]

Contacter Mgr Michel

Les collaborateurs de l'évêque

Le vicaire général

Chaque évêque est tenu de nommer au moins un vicaire général pour l’assister dans le gouvernement du diocèse. Le père Jean-Michaël Munier est vicaire général de notre diocèse.

Le modérateur de la Curie

La curie diocésaine comprend l’ensemble des Services et des personnes qui prêtent leur concours à l’évêque dans le gouvernement du diocèse, à travers l’action pastorale, l’administration du diocèse, l’accompagnement des personnes et l’exercice du pouvoir judiciaire. L’évêque nomme un modérateur pour coordonner tout ce qui touche la conduite des affaires administratives (can. 473). Actuellement, le prêtre qui porte cette charge est l’abbé Jean-Michaël Munier.

L'équipe épiscopale

L’équipe épiscopale se réunit une matinée par semaine pour assurer la conduite courante du diocèse.

Le conseil épiscopal

Constitué d’une vingtaine de personnes, le conseil épiscopal compte dans ses rangs l’équipe épiscopale, les délégués épiscopaux des sept départements (regroupant les Services diocésains), le délégué épiscopal chargé du suivi des Mouvements et associations de fidèles, et un représentant par secteur pastoral, prêtre ou laïc. Se réunissant sept fois par an, la mission du conseil épiscopal est de conseiller l’évêque sur les orientations pastorales du diocèse.

L'assemblée diocésaine ordinaire (ADO)

Visant à refléter la diversité du diocèse, l’ADO regroupe des laïcs, des religieuses, des diacres et des prêtres exerçant différentes responsabilités ecclésiales. Ses objectifs : faire remonter vers l’évêque ce qui est vécu sur le terrain, donner à chacun la possibilité de s’exprimer sur les décisions prises et les orientations mises en œuvre.

Le conseiller canonique

L’Église catholique est régie par le droit canonique, mal ou méconnu. Le P. Bruno Gonçalves, c.o., promoteur de justice, docteur en droit canonique et maître de conférences à l’Institut catholique de Paris, peut intervenir notamment comme conseil à propos de procédure canonique, droit pénal, droit liturgique, droit des Églises orientales, droit du mariage, organisation de l‘Église.

Il est possible de contacter le père Bruno Gonçalves, prêtre de la congrégation de l’Oratoire de Nancy :

  • par courriel
  • par téléphone : 03 83 17 26 33
  • ou à l’adresse suivante : Évêché de Nancy et de Toul – 6 rue Girardet – BP 40260 – 54005 Nancy cedex.

Le conseil presbytéral

Regroupant une vingtaine de prêtres, le conseil presbytéral est le «sénat» de l’évêque. Il l’aide dans le gouvernement du diocèse pour «promouvoir le plus efficacement possible le bien pastoral de la portion du peuple de Dieu confiée à l’évêque» (canon 495). Tenant deux sessions ordinaires de deux jours chaque année, il a voix consultative, et l’évêque doit entendre son avis pour toute affaire de grande importance.

Le collège des consulteurs

Nommé pour cinq ans, le collège des consulteurs est entendu dans des situations concernant les biens du diocèse, soit sous forme de consultation, soit sous forme de consentement.

Son rôle est accru lors de la vacance du siège épiscopal : c’est lui qui élit l’administrateur diocésain et qui collabore avec lui dans la conduite habituelle du diocèse.

Le conseil pour les affaires économiques

Le Conseil diocésain pour les affaires économiques (CDAE) établit le budget du diocèse, approuve les comptes et contrôle les finances.

Ce conseil est stable : en cas de vacance du siège épiscopal, il demeure jusqu’au renouvellement de ses membres par le nouvel évêque.

 

Le conseil diocésain de la vie consacrée

Sous la présidence de l’évêque, assisté du délégué épiscopal à la vie consacrée, ce conseil inscrit la vie consacrée dans la pastorale diocésaine en prenant en compte les charismes propres à chaque institut.

Il réunit des représentants des divers ordres, congrégations et instituts séculiers, masculins et féminins, présents dans le diocèse.

Le conseil de médiation

Pour ne pas laisser le conflit se répandre dans l’Église et aider à la résolution d’éventuels conflits, le code de droit canon de 1983 suggère le recours à une médiation.

Le conseil de la mission ouvrière

La Mission ouvrière est une institution d’Église qui assure une coordination entre les partenaires de l’apostolat ouvrier : ACE, JOC, ACO, prêtres ouvriers, religieuses et prêtres en lien avec la Mission ouvrière, diacres, etc.