Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catholiques en Meurthe-et-Moselle

La cathédrale primatiale





 

Un peu d'histoire

Afin de préserver l'indépendance politique et spirituelle de son duché, Charles III demanda au Saint-Siège la création d'un évêché à Nancy. Par Bulle du 15 mars 1602, le pape Clément VIII lui accorda, non pas un évêché, mais une primatiale, c'est-à-dire un chapitre ayant à sa tête un primat, titre honorifique et tout nouveau dans l'Église. Ce chapitre comptait 40 personnes, dont 4 dignitaires,13 chanoines, 8 vicaires perpétuels… Il était soumis directement à l'autorité du Saint-Siège mais exempt de la juridiction de l'évêché de Toul. En attendant la construction de la «grande église», la primatiale, au centre de la Ville-Neuve, la première église Saint-Sébastien reçut le nom de première primatiale «provisionnelle» ; elle fut bénite le 14 septembre 1603. Une seconde primatiale «provisionnelle» fut livrée au culte en 1609.

La construction de l'église définitive commencée en 1607 fut reprise sous le règne de Léopold, et Stanislas l'inaugura le 10 septembre 1742. Celui-ci, auparavant, avait tenu à réunir les deux chapitres, de la primatiale et de la collégiale Saint-Georges.

Une Bulle du pape Pie VI du 19 novembre 1777, créant l'évêché de Nancy, modifia profondément la situation du chapitre devenant alors chapitre cathédral