Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Monastère Sainte-Claire Monastère Sainte-Claire

Présentation de notre communauté

Hier et … aujourd'hui, les Clarisses à Vandœuvre lès Nancy

 

L’histoire de notre monastère

 

 

En 1921, six sœurs venant de Renaix en Belgique (dont l’une de Nancy) reprennent la vie de clarisses en Lorraine après une longue rurpture.

Accueillies au monastère de la Visitation pendant plusieurs mois, elles s'installent, le 15 mars 1921,  dans une petite maison de jardinier, rue de Nabécor,  devenue "rue Sainte-Colette".
Le quartier est calme, les voisins amicaux.
Ce sont des maraîchers.

 

1921... et pourtant, les premières clarisses sont arrivées dans notre région en 1447. Les fondatrices avaient été formées par sainte Colette ;
elle était venue rencontrer le duc de Lorraine, René II à Nancy, pour finalement choisir Pont-à-Mousson.

                                                                     

 

 

En 1519, Philippe de Gueldre, Duchesse de Lorraine et de Bar, reine de Sicile, veuve du Duc de Lorainne René II, entre au monastère du Pont.
Lors de la Révolution, le 30 septembre 1792, les clarisses de Pont-à-Mousson sont chassées ; le monastère est dévasté. Il n’y aura plus de clarisses en Lorraine jusqu’à la fondation de Vandœuvre. Guerre, grande pauvreté, misère même, il faudra 40 ans pour constuire, par tranches successives, le monastère actuel. Le Seigneur a bâti, avec des pierres vivantes.

En 1967, la communauté fonde en Ouganda. En 1979, après avoir répondu à une demande d’aide pour le Liban et pour l’Égypte, quelques sœurs partent pour l’implantation d’un Rameau sur la Colline de Sion (dans le diocèse). Celui-ci fondera des Rameaux en Hongrie et Roumanie.

Le monastère aujourd’hui

Avec « les sœurs que le Seigneur nous a données » (Ste Claire), nous sommes 21 soeurs qui apprenons chaque jour à « être toujours avec Lui qui est toujours avec nous » (Ste Claire), dans la vie fraternelle, le travail, encadrés par les temps de prière liturgique et personnelle (voir le site pour les horaires). La « grâce de travailler » (règle de Ste Claire), nous la vivons dans des travaux divers : accueil, jardin, services communautaires, ateliers de couture, de reliure, d’imprimerie.

Implanté au cœur de la ville, le monastère est signe de la présence du Seigneur au cœur du monde, au cœur de ce qui fait la vie quotidienne de chacun et chacune.

 

24 rue Sainte-Colette
54500 Vandœuvre-lès-Nancy