Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint-Pierre-Fourier en pays mussipontain

L'hôtel des Charvet

Particularités et histoire de la maison paroissiale, 11 rue Saint-Laurent à Pont-à-Mousson

Construit en 1610, cet hôtel particulier a été la résidence de la famille Charvet.

Le 1er mai 1758, François-Dieudonné de Charvet, doyen de la faculté de droit, avocat général à la cour souveraine de Nancy et conseiller du Duc Stanislas, fut sommé par le marquis Antoine-Martin Chaumont de La Galaizière, chancelier de Lorraine, de se retirer dans sa demeure de Pont-à-Mousson en raison notamment de sa mauvaise volonté de rallier Lunéville où devait se tenir une réunion extraordinaire, sorte de lit de justice en présence du duc (Période de "La Querelle des Vingtièmes").

Suite à son éviction puis à son retour en grâce, François-Dieudonné de Charvet apposa sur la porte d'entrée une plaque avec l'inscription "VIRTUS AGITATA CRESCIT", signifiant littéralement  "La vertu grandit par l'épreuve".

Quelques soixante ans plus tard, la famille fit don de l'hôtel particulier à la cure de Saint Laurent. Le bâtiment devint donc le presbytère de la paroisse.

D'après Olivier Petit, auteur du blog Patrimoine de Lorraine. Voir d'autres photos dans cet article.