Accédez au site du secteur pastoral du Pays-Haut

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint-Pierre-et-Saint-Paul de l'Alzette
Navigation

« Il disparut à leurs yeux »

La fête chrétienne qu’est l’Ascension est célébrée quarante jours après Pâques.
Elle fait mémoire du jour où Jésus ressuscité a quitté à Jérusalem les apôtres et ses amis
pour passer dans la Vie éternelle, pour aller rejoindre au Ciel Dieu son père, en allant s’asseoir à sa droite.

A partir de ce moment, Jésus ne peut plus être vu, physiquement parlant.
Ceci explique que durant la messe, le cierge pascal est éteint après la lecture de l’Evangile.
Mais les fidèles peuvent expérimenter sa présence dans la foi.

En fait deux textes présentent le récit de l’Ascension de Jésus : les Actes des Apôtres (1,1-11) et l’évangile de Luc (24, 46-53),
de manière un peu différente.

Le premier met l’accent sur le côté pratique, c’est-à-dire la fondation et le gouvernement de l’Eglise.
Jésus promet aux apôtres de leur envoyer le Saint-Esprit et leur donne un triple pouvoir :
celui d’enseigner à toutes les nations, celui de conférer les sacrements et notamment le baptême et enfin celui de gouverner les âmes.
Le second est davantage d’ordre liturgique, car il met en exergue la célébration de l’Eucharistie,
où Jésus ne cesse d’être présent à son Eglise.

Comment interpréter ces propos ?

Si Jésus demande aux apôtres d’être ses témoins et de faire parvenir l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre,
c’est qu’il anticipe sa séparation. C’est aussi qu’il veut qu’on comprenne que sa résurrection contient à lui seul
toute l’histoire du Salut, la délivrance du péché et de la mort.
On doit comprendre que Jésus est le Seigneur de l’univers de la création rachetée, au-dessus de tout,
qu’il demeure avec nous pour toujours mais autrement.
Il enracine donc en nous la foi en sa résurrection et en l’espérance de la Bonne Nouvelle de Pâques.

Un point est particulièrement notable.
Cette disparition n’est pas triste. Elle est source de joie.
En témoignent les disciples « qui retournèrent à Jérusalem, remplis de joie »,
car ils ont saisi qu’Il est dorénavant dans la joie et la gloire de son Père.

Avec l’Ascension, Jésus est monté au Ciel pour toujours, Il y vit dans l’intimité du Père,
mais c’est pour mieux nous y faire pénétrer avec Lui.
Unis à Jésus dans le mystère de l’Ascension, puissions-nous déjà vivre ici-bas en esprit dans les choses du ciel !

D. Jacob

 

Photo credit : Virtual Manuscript Library of Switzerland / Source / CC BY-NC