Accédez au site du secteur pastoral du Pays-Haut

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Antoine de Padoue
Navigation

À la rencontre de Notre-Dame des Pauvres

Le lundi 7 juillet, comme chaque premier lundi de juillet depuis seize ans, des paroissiens de Saint-Antoine-de-Padoue,
de Saint-Martin de Longwy et des Apôtres Pierre et Paul, sont allés en pèlerinage à Banneux, près de Spa en Belgique,
à la rencontre de Notre-Dame des Pauvres.

En ce début de vacances scolaires, une journée à Banneux est pour tous un temps d’arrêt, l’occasion d’oublier le train-train habituel
pour se mettre sous le regard de la Vierge Marie qui apparut ici huit fois en 1933 à Mariette Beco.

La prière du Chapelet en cours de route est l’occasion de méditer et permet à chacun, par Marie, de rejoindre Jésus.
Marie s’est présentée ici comme la Vierge des Pauvres.
Tous les jours, elle se rend présente en ce lieu, elle vient y soulager les souffrances, donner la force de vivre et de traverser les épreuves.
Aussi, chacun peut se tourner vers elle, lui présenter ses intentions et lui demander de les porter avec nous.

Le matin, ce fut le «chemin de prière» qui va de la maison de Mariette à la source où Marie se montra lors de sa dernière apparition ;
puis l’eucharistie présidée par le doyen de Messancy.
L’après-midi, ce fut la vénération et la bénédiction du Saint-Sacrement, suivi du chemin de croix dans la forêt.

Ce sont autant d’occasions de se tourner avec confiance vers Marie et son fils Jésus,
car «la Vierge Marie nous est toujours proche quand se fait sentir le poids de la vie avec tous ses problèmes» (pape François, tweet du 24 février 2014).

Thérèse Balestrucci