Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Secteur pastoral du Pays-Haut

Allocution de Monseigneur Papin - Inauguration de la Maison Pastorale

INAUGURATION DE LA MAISON PASTORALE NOTRE-DAME DE PENTECÔTE

Secteur pastoral du Pays-Haut 21 mars 2015 - déclaration de Monseigneur Jean-Louis Papin

 

« Notre-Dame de Pentecôte : une maison pastorale pour tous », telle est l'ambition de la maison que nous inaugurons aujourd'hui.

Car il s'agit bien d'une maison, c'est-à-dire d'un espace de rencontre, d'un lieu où ceux et celles qui sont diversement engagés dans la vie du secteur pastoral du Pays-Haut aimeront se retrouver pour leurs activités communes.
Je pense notamment à la formation, à la pastorale des jeunes, à la préparation à la confirmation, au catéchuménat des adultes, aux rencontres inter-EAP, aux mouvements et associations de fidèles, et à bien d'autres domaines de l'activité ecclésiale.
Les paroisses qui se sont engagées dans cette réalisation, les services et les mouvements doivent, plus que jamais, développer entre eux une véritable synergie et mutualiser leurs moyens pour mieux servir l'annonce de l'Évangile.
Notre-Dame de Pentecôte est au service de cette perspective. Bien évidemment, cette maison pastorale, du fait de son implantation, est appelée à être plus particulièrement un lieu important pour la paroisse Saint-Martin de Longwy et pour les paroisses du Grand Longwy. Elle sera désormais le lieu où se tiendront les permanences d'accueil de la paroisse Saint-Martin, et lieu de rencontre pour diverses activités paroissiales telles que la catéchèse des enfants et la préparation aux sacrements.

Mais cette maison ne remplira véritablement sa mission que si elle est davantage qu'un lieu qui héberge des activités et des services.
Elle doit devenir une maison favorisant les échanges, le dialogue et la fraternité entre ceux et celles qui œuvrent de façons différentes à l'unique mission de l'Église: porter la lumière et la joie de l'Évangile dans cette part d'humanité qu'est le secteur pastoral du Pays-Haut.
Cette fraternité est tellement essentielle et nécessaire aujourd'hui.
Non seulement parce qu'elle est la condition pour que notre témoignage soit crédible (nous nous rappelons la prière de Jésus: « Qu'ils soient un pour que le monde croie »), mais aussi et surtout parce que la fraternité constitue le coeur du message de Jésus: « Je suis venu, a-t-il dit, pour rassembler les enfants de Dieu dispersés ».
Que cette nouvelle maison pastorale permette donc à tous les catholiques et à tous ceux qui la fréquenteront de vivre une plus grande fraternité.
Notre société en a tellement besoin!

Cette maison accueillera le Secours catholique. D'autres associations agissant dans le domaine de la solidarité, telle que le CCFD -Terre Solidaire, pourront y vivre des temps de rencontre et de partage. De même pour la pastorale des migrants qui tient une place importante dans le bassin de Longwy et pour le service de l'Évangile auprès des malades, des personnes âgées et isolées.
Vous savez l'insistance du pape François pour une Église engagée auprès des personnes les plus fragilisées de notre société.
Cela fait partie intégrante de l'annonce de l'Évangile. Il est donc important que cet engagement soit clairement manifesté par cette maison.

C'est dire que cette maison ne peut être qu'une maison ouverte.
Le nom qui lui a été donné en est l'indicateur. Il fait référence à la Pentecôte, à cette irruption de l'Esprit qui a poussé les apôtres hors de la maison dans laquelle ils s'étaient enfermés et qui les a propulsés sur les places pour annoncer l'Évangile de la Résurrection de Jésus.
C'est encore notre pape François qui nous exhorte à être, comme il aime à le dire, « une Église en sortie », une Église hors-les-murs qui ne sent pas le renfermé, une Église de plein air où souffle le vent de l'Esprit.
Si cette maison devient véritablement cela, c'est à dire le lieu et le signe d'une communion missionnaire, alors elle méritera pleinement son nom: Notre-Dame de Pentecôte.

Au cœur de la maison pastorale, il y a un oratoire, non pas vide, mais habité par la présence eucharistique du Seigneur.
Ce lieu et cette présence rappelleront que c'est le Seigneur qui nous appelle à développer entre nous une communion fraternelle et que c'est lui qui nous envoie annoncer son Évangile.
On priera en ce lieu, personnellement ou à plusieurs. On y célébrera l'Eucharistie, source de la charité fraternelle et de la mission.

Enfin, comment ne pas évoquer la Vierge Marie puisque cette maison est placée sous son patronage? Elle était avec les apôtres au moment de la Pentecôte. C'est pourquoi elle est souvent invoquée sous le vocable de Reine des Apôtres.
En plaçant cette maison sous son patronage, on exprime la continuité avec l'église Notre-Dame de l'Assomption qui s'élevait en ces lieux.
Beaucoup ont déploré sa disparition et en ont souffert. Nous le comprenons. Tournons-nous désormais vers l'avenir.
L'Esprit nous a été donné comme il a été donné à ceux qui nous ont précédés. Il fait de nous des héritiers et des bâtisseurs. Continuons leur oeuvre.
Marie est avec nous comme elle était avec les apôtres au jour de la Pentecôte. Qu'elle nous aide « à rayonner par le témoignage de la communion, du service, de la foi ardente et généreuse, de la justice et de l'amour pour les pauvres, pour que la joie de l'Évangile parvienne jusqu'aux confins de la terre et qu'aucune périphérie ne soit privée de sa lumière » (François, La joie de l'Évangile, n° 288).

Merci à tous ceux et à toutes celles qui d'une manière ou d'une autre ont contribué à la réalisation de cette maison pastorale. Il reste à la faire vivre pour qu'elle remplisse pleinement sa mission. C'est notre responsabilité commune. Merci de votre attention.