Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Secteur pastoral du Pays-Haut

Qu’est-ce que le catéchuménat ?

« Le baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu », affirme le Catéchisme de l’Église catholique. Être baptisé, c’est possible à tout âge !

Il n’y a pas d’âge pour découvrir la foi, pour faire l’expérience de la rencontre avec le Seigneur Jésus. L’Église accueille avec joie toute personne qui vient demander le baptême, quel que soit son âge. Chaque année en France près de trois mille adultes entre 18 et 40 ans sont baptisés dans la nuit de Pâques.

Qu’est-ce que le catéchuménat ?

C’est le parcours suivi par une personne (le catéchumène) qui souhaite recevoir le sacrement du baptême et s’y préparer. Il dure deux ans et est ponctué de trois étapes. Le catéchumène est aidé de ses accompagnateurs et entouré par la communauté paroissiale.

Quelles raisons motivent les candidats au baptême ?

Ce sont souvent des personnes qui s’interrogent sur le sens de la vie. Une épreuve (maladie ou deuil) peut enclencher la démarche. C’est parfois un désir ancien qui se concrétise à l’âge adulte grâce aux témoignages ou aux exemples d’autres chrétiens. Le mariage avec une personne catholique peut aussi être le facteur déclencheur. Si le cheminement et le questionnement sont souvent d’abord personnels, la concrétisation peut être le fruit d’une aide ou d’un coup de pouce, comme l’exemple d’un proche ou le témoignage d’autres baptisés.

Les étapes

Après avoir été accueilli par le responsable du catéchuménat de la paroisse, le futur catéchumène découvre la prière et le dialogue intérieur avec le Seigneur.

C’est l’entrée en catéchuménat : le candidat au baptême devient membre de l’Église. Au cours d’une célébration qui a lieu en paroisse, il exprime publiquement son désir de poursuivre sa découverte du Christ, il est marqué du signe de la croix et reçoit les évangiles. Le temps du catéchuménat comporte des moments vécus en paroisse ou au niveau du diocèse, et des temps d’approfondissement de la Parole. Le catéchumène peut ainsi partager son cheminement avec d’autres adultes.

Puis arrive la deuxième étape : l’appel décisif et l’inscription du nom.
L’évêque invite alors les candidats au baptême pour qu’ils confirment leur demande devant la communauté des chrétiens. Ils vont ensuite, en signe de fidélité à l’appel, inscrire leur nom au registre des futurs baptisés.

La troisième étape est le baptême qui a lieu au terme du carême, au cours de la vigile pascale.
Baptiser signifie « plonger ». La plongée dans l’eau, c’est l’union du catéchumène au Christ dans sa mort et sa résurrection. Le baptême est le sacrement de la foi en Dieu. À l’image de la résurrection du Christ au matin de Pâques, le baptême manifeste l’entrée du catéchumène dans une vie nouvelle. De catéchumène, il devient baptisé « néophyte », c’est-à-dire « nouvelle plante appelée à grandir » et à se développer dans l’Église.