Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Sainte-Claire en Jarnisy Sainte-Claire en Jarnisy
Navigation

Dieu n'est rien sans les hommes

Dieu n’est rien sans les hommes

 

C’est comme ça : pour les hommes au moins ; Dieu n’est rien sans les hommes.

Si vous voulez aimer Dieu, il faut aimer les hommes. Vous ne pouvez pas aimer Dieu sans aimer les hommes

. Vous pouvez aussi haïr Dieu et les hommes. Beaucoup ont choisi cette voie là.

Je ne leur fais pas grand crédit au commerce de l’âme.

Je suis de ceux qui croient qu’il est très beau mais très difficile et assez désespéré d’aimer les hommes sans aimer Dieu.  (…)

Dieu sans les hommes est un rêve vide, très proche de rien, un néant infini, une éternité d’absence.

Il est une invitation à la solitude et à l’orgueil. Il mène à l’intolérance, à une espèce de folie et souvent à l’horreur.

Les hommes sans Dieu sont guettés par une autre forme d’orgueil et par l’absurde dans toute sa pureté.

Ils sont, eux-aussi, sur le chemin de l’horreur et de la folie

Jean d’Ormesson (comme un chant d’espérance)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il faut apprendre à vivre avec soi-même comme avec une foule de gens. On découvre alors en soi tous les bons et les mauvais cotés de l’humanité. Il faut d’abord apprendre à se pardonner ses défauts si l’on veut pardonner aux autres. C’est peut-être l’un des apprentissages les plus difficiles pour un être humain que celui du pardon de ses propres erreurs, de ses propres fautes. La condition première est de pouvoir accepter; et accepter généreusement, le fait même de commettre des fautes et des erreurs.   

Etty Hillesum (Une vie bouleversée)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La prière n’est pas un accessoire, une « option », mais une question de vie ou de mort ...

Seul en effet celui qui prie, c’est-à-dire celui qui s’abandonne à Dieu avec un amour filial

peut entrer dans la vie éternelle, qui est Dieu lui-même.                   Benoît XVI, Angélus du 4 mars 2007