Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Christ-aux-Liens
Navigation

Homélie

Homélie à la messe de Briey 21/12/14 par Jean-Marie Goller prêtre retraité.

L'appel à Marie

Dans toute vie, il y a des projets plus ou moins importants. Il y a ceux que l'on envisage pour soi, ceux que l'on entrevoit à plusieurs, parfois même ceux que l'on souhaite entreprendre pour d'autres. C'est le cas du roi David qui veut accomplir une œuvre pour le Seigneur.

Alors qu'il est bien installé dans son palais, à Jérusalem, il ne supporte plus que l'Arche d'Alliance (signe de la présence de Dieu) n'ait qu'une tente pour abri. Le prophète Nathan l'encourage mais ce n'est pas lui qui bâtira cette maison, de toutes façons Dieu ne craint pas les intempéries. L'arche a cheminé bien longtemps avec ce peuple, vivre à l'air libre ne lui déplait pas, vivre entre 4 murs ne l'enthousiasme pas. Avant de se trouver un lieu, Dieu se donne aux hommes. On pourrait résumer tout ceci en disant: "L'homme propose, Dieu dispose".

Le temps passe et un ange nommé Gabriel est envoyé par Dieu à la Vierge Marie. Dieu va vers elle comme il l'avait fait avec des patriarches et des prophètes. Mais là, c'est pour y faire sa demeure: "Je te salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi". Quelle bonne nouvelle, quelle nouvelle inouïe pour Marie, mais aussi pour nous tous. Marie a trouvé grâce auprès de Dieu, par elle c'est chacun de nous qu'il vient rencontrer. L'ange reprend les termes de la promesse faite jadis à David: "Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils, tu lui donneras le nom de Jésus, il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut". Marie exprime à la fois son étonnement et sa crainte: "Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ?". Rien n'est impossible à Dieu dit l'ange. Marie accepte en disant: "Voici la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole". Elle accueille, dans une confiance inébranlable de foi et d'amour, le don de Dieu lui-même, s'incarnant au milieu du peuple, pour venir en chacun de nous.

Nous reconnaissons, dans la réponse de Marie, le modèle même de la réponse que Dieu attend de chacun de nous. Nous sommes invités à accueillir le Christ pour pouvoir le transmettre à nos frères. Une toile de tente suffisait à Dieu pour abriter son arche, signe de sa présence au milieu de son peuple. Une crèche a suffi pour que naisse le propre Fils de Dieu, à proximité des bergers et de leurs troupeaux. Ce lieu et son environnement reflétaient déjà le désir du Christ d'être "Emmanuel" c'est-à-dire "Dieu avec nous". A la manière de la tente de l'Ancien Testament, à la manière de la crèche de Noël, l'Eglise, dont nous sommes, a pour mission d'être présente au milieu des hommes pour annoncer la Bonne Nouvelle que Jésus est né dans notre monde.

En cette fête de Noël qui approche, Jésus nous invite à le rendre présent dans les lieux de nos vies quotidiennes, à unir nos efforts pour faire avancer notre monde vers plus de justice et de partage pour que nos frères, quels qu'ils soient, puissent le rencontrer.

Dans cette Eucharistie que nous célébrons, comme dans toutes les Eucharistie d'ailleurs, accueillons le Seigneur Jésus pour pouvoir le porter là ou nous vivons et qu'il devienne le FRERE UNIVERSEL. Amen.

Jean-Marie Goller