Diocèse de Nancy - Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le Bon Pasteur Le Bon Pasteur

L'orgue de Sainte Thérèse

L’église Sainte Thérèse construite entre 1929 et 1934, dispose d’un orgue pensé par le facteur régional Jacquot-Lavergne qui proposa un projet dès 1942. A l’image de l’église qui l’abrite, l’instrument ne fut jamais achevé.

L’église Sainte Thérèse construite entre 1929 et 1934, dispose d’un orgue pensé par le facteur régional Jacquot-Lavergne qui proposa un projet dès 1942. La composition de l'instrument a été conçue par son premier titulaire, Jean Schwartz, qui s'est inspiré des plus grandes réalisations existantes à Nancy : Saint Epvre, sa paroisse d'origine et la Cathédrale. Mais la pénurie de la guerre et de l’après-guerre, fit prendre beaucoup de retard à l’ouvrage initial dont la construction s’échelonna de 1947 à 1951.

A l’image de l’église qui l’abrite, l’instrument ne fut jamais achevé. On remarque l’absence d’une grande partie des tuyaux de façade, pourtant prévus pour masquer la boîte expressive. Le coût du métal était devenu prohibitif après la guerre, et la quarantaine des tuyaux manquants (montre 16 et flûte 16) sont les plus grands de l'instrument. 

Les complications se poursuivirent lorsqu’en 1966, il fallut le démonter pour permettre le remplacement de la façade provisoire de briques par l’actuelle en béton. La poussière très importante pendant les travaux dans l'église, la nouvelle tribune pas adaptée à l'ancien instrument que l'organiste aurait voulu voir échangé et surtout... le coût du remontage n’ont permis de l’entendre à nouveau qu’en 1974 après l’intervention de Gonzalez ( successeur de Jaquot-Lavergne ) ! 

L'orgue de Sainte Thérèse était le nec plus ultra de ce qui se faisait en facture d'orgue à l'époque, avec le choix de la transmission electro-pneumatique multipliant les possibilités de l'instrument (grand nombre de jeux, octaves grave et aigu, tirasses multiples...), ce qui permet de jouer tout le répertoire organistique. Un autre avantage était aussi d'adapter la disposition de l'instrument aux contraintes architecturales : il a donc été séparé en deux corps car le plan initial de l’église prévoyait une grande verrière au-dessus du portail. La console, indépendante et tournée vers le chœur, a été rationnellement placée entre les deux buffets.

Les tuyaux de Jacquot-Lavergne sont de facture industrielle et la plupart des tuyaux ouverts sont munis d’entaille de timbre. Les tuyaux de façade sont en zinc, le soubassement du buffet est en chêne. La console ferme par un rideau coulissant. Les claviers sont en tilleul avec frontons courbes, naturelles en ivoire et feintes en ébène. Le pédalier est concave en chêne avec feintes rehaussées de fruitier. 

En 2013 et 2015, deux interventions de réparation-entretien de première nécessité, ont été sollicitées auprès de la Manufacture Vosgienne des grandes orgues qui détient toujours les plans de l’instrument.

 


Voici la composition de l’instrument
Grand-Orgue: 
61 notes
Positif expressif: 
61 notes
Récit expressif: 
61 notes
Pédale:
32 notes
Montre 16'
Bourdon 16'
Montre 8'
Bourdon 8'
Flûte harm. 8'
Salicional 8'
Prestant 4'
Flûte trav. 4'
Quinte 2' 2/3
Doublette 2'
Cornet V rgs
Plein-Jeu IV rgs
Bombarde 16'
Trompette 8'
Clairon 4'
Dulciane 16'
Principal 8'
Bourdon à chem. 8'
Quintaton 8'
Flûte creuse 8'
Salicional 8'
Unda Maris 8'
Flûte douce 4'
Dulciane 4'
Quinte conique 2' 2/3
Flageolet 2'
Tierce 1' 3/5
Larigot 1' 1/3
Carillon III rgs
Trompette harm. 8'
Clarinette 8'
Cromorne 8'
Voix humaine 8'
Quintaton 16'
Diapason 8'
Cor de nuit 8'
Flûte trav. 8'
Viole de gambe 8'
Voix céleste 8'
Flûte octav. 4'
Nazard 2' 2/3
Octavin 2'
Tierce 1' 3/5
Plein-Jeu V rgs
Basson 16'
Trompette 8'
Basson-Hautbois 8'
Clairon 4'
Soubasse 32'
Grosse flûte 16'
Soubasse 16'
Flûte 8'
Bourdon 8' extension de la soubasse 16
Violoncelle 8' zinc puis étain
Flûte 4'  extension de la  Flûte 8
Bombarde 32' 
(C-H non posés
c-g’=Bombarde de 16’)
Bombarde 16'
Trompette 8'  extension de la  Bombarde 16
Clairon 4'  extension de la Trompette 8    
Dans les archives

On retrouve le programme du concert donné le 14 juin 1974 pour l’inauguration de l’instrument actuel. Jules Bernard qui fut le principal organiste jusqu’en 2008 et Pierre Cortellezzi, titulaire de la cathédrale de Nancy, se sont associés pour jouer :

Sources : inventaire des orgues de Lorraine et archives paroissiales.