Diocèse de Nancy - Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le Bon Pasteur Le Bon Pasteur

Accueil des propédeutes du Grand Est

Le week-end du 11 et 12 novembre, notre secteur pastoral Nancy Ouest a accueilli 15 propédeutes (en année préparatoire pour l’entrée au séminaire) du Grand Est.
6 d'entre eux étaient hébergés sur notre paroisse. Nous remercions toutes les familles qui se sont manifestées.

En quête du sens à donner à leur vie, 15 hommes, jeunes étudiants ou déjà avancés dans la vie, se donnent une année de réflexion. Dans un cadre propice à la vie de prière, mais aussi à l'apprentissage de la vie communautaire, ils sont aidés à discerner si leur vocation sera celle de prêtre, religieux ou père de famille... 

L’année propédeutique (propaideuô, qui signifie « enseigner auparavant » ) en tant que fondation spirituelle nécessaire va devenir obligatoire. Si on la rapproche du prochain synode en 2018 sur les vocations des jeunes, cette invitation par le secteur pastoral Nancy Ouest, résonnait doublement !  

L'organisation de l'accueil

Les familles ont hébergé les propédeutes à partir du samedi 17h avec repas du soir, nuit, petit déjeuner, jusqu'au dimanche 9h, où les familles les ont emmenés à sainte Thérèse, afin qu'ils puissent participer aux séances de catéchèse suivies de la Messe dominicale à l'église sainte Thérèse.

Un temps de partage pour clôturer le week-end

L'après-midi du dimanche, prêtres, propédeutes, familles accueillantes et membres des EAP ont partagé une promenade en forêt.

Ce week-end d'accueil et de rencontre s'est clôturé par l'Adoration à 17h à sainte Thérèse, puis les Vêpres à 18h ouvertes à tous !

Qu'est-ce que la période propédeutique ?

Elle désigne l'année d'étude et de réflexion que font les futurs séminaristes (les propédeutes) de l'Église catholique.

Elle répond à l'invitation du concile Vatican II pour la formation des candidats au sacerdoce : « Pour fonder de manière plus solide la formation spirituelle et pour que les séminaristes puissent ratifier leur vocation par une option mûrement délibérée, il appartiendra aux évêques d'instituer, pour une durée convenable, un entraînement spirituel plus poussé. ».

Bien que c'est l'idée envisageable de devenir prêtre qui motive le candidat à entrer en propédeutique, sa décision personnelle qu'il donnera à l'issue de son année peut être aussi bien d'être prêtre, que moine, que consacré, ou que père de famille. Ou encore, il peut se donner plus de temps en retournant dans la vie de travail qu'il avait avant l'année de propédeutique.

(extraits wikpédia)

Les témoignages de Daniel et Valentin

Les 11 et 12 novembre derniers, six membres de la propédeutique de Nancy ont été invités par la Communauté du Bon Pasteur. 

J’ai été accueilli très amicalement par la famille Balthazar. Nous avons retrouvé le samedi soir, autour d’un repas fraternel, d’autres paroissiens qui recevaient également des propédeutes. Les échanges avec chacun m’ont apporté beaucoup de joie. Le dimanche matin, j’ai participé à la catéchèse des enfants de l’éveil à la foi, en présence de leurs deux dévoués animateurs. Puis ce fut la messe en l’église sainte Thérèse où la ferveur était au rendez-vous. Le reste de la journée de dimanche fut consacré à la rencontre fraternelle des prêtres du secteur et une ballade pour découvrir le quartier.

Merci à tous, prêtres, familles et fidèles pour l’accueil très chaleureux que vous nous avez réservé. Merci pour votre esprit fraternel et vos encouragements. En union de prières. 

Valentin  

 

Le weekend 54 fut riche de rencontres et d’enseignements, pour tous les propédeutes.

L’accueil plus que chaleureux de madame Clavier et ses amies m’a permis d’échanger et de prendre des conseils bienvenus pour poursuivre mon discernement. Avec mon collègue Jean Baptiste, nous avons rencontré des enfants et leur animateur du groupe catéchisme. Pour notre éventuelle vocation de prêtre à venir, ce fut aussi riche : il était des plus instructifs de voir comment les enfants étaient amenés à découvrir librement la foi. Merci aux enfants pour leurs questions rafraichissantes qui nous ont fait réfléchir sur notre foi d’adulte.

Je remercie encore les paroissiens qui ont eu la fraternité de nous accueillir dans les meilleures conditions, pour nous permettre d’évoluer dans une  vocation qui se devra d’être à son tour accueillante et socialement nourrie. Merci aussi pour l’accueil qui nous a été réservé  au presbytère. 

Daniel