Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La Sainte-Trinité au Nord-Est de Nancy La Sainte-Trinité au Nord-Est de Nancy

Qu'est-ce que la solidarité ?

Parabole du bon samaritain

Définitions, modes d'action et justifications pour le chrétien

Qu’est-ce que la solidarité pour un chrétien ?

La solidarité est ancrée dans la tradition biblique.

Du Deutéronome :

15.4 Qu’il n’y ait donc pas de pauvre chez toi. Car le Seigneur ne t’accordera sa bénédiction dans le pays que le Seigneur ton Dieu te donne en héritage pour le posséder, que si tu écoutes vraiment la voix du Seigneur ton Dieu, en gardant et pratiquant tous ces commandements que je te prescris aujourd’hui.

15.7 Se trouve-t-il chez toi un pauvre, d’entre tes frères dans l’une des villes de ton pays que le Seigneur ton Dieu t’a donné ? Tu n’endurciras pas ton cœur ni ne fermeras ta main à ton frère pauvre, mais tu lui ouvriras la main et tu lui prêteras ce qui lui manque.

De l’Évangile de St Matthieu

25.31 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : "Venez les bénis de mon père, recevez en héritage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, vous m’avez accueilli ; nu, et vous m’avez vêtu ; j’ai été malade, et vous m’avez visité ; j’ai été en prison, et vous êtes venu vers moi."

Les communautés d’Église et la solidarité

La vie des chrétiens est à trois dimensions, elles sont indissociables l’une de l’autre : ils célèbrent Dieu (par les sacrements), ils témoignent de Lui (par la lecture de la Parole), ils servent les hommes (par la solidarité).

La solidarité n’est pas une conséquence de la foi, mais un lieu source pour la foi (Étienne GRIEU, Un lien si fort)

Le service du prochain exercé de manière communautaire et ordonnée. (Benoît XVI Deus Caritas est N° 21)

La solidarité ou service de frère, c’est quoi ?

C’est une valeur, une attitude individuelle et collective de l’ordre du devoir et de la justice que partagent beaucoup d’êtres humains et de sociétés.

Elle est le fait d’hommes et de femmes qui sont « humanistes », c'est-à-dire sensibles au bon devenir de leurs semblables qu’ils considèrent égaux en dignité.

Les chrétiens partagent cette solidarité, essaient de la vivre en frères, et la fondent dans la vie et l’amour du Christ pour tous les hommes.

Quand on emploie le mot charité, on parle de l’amour, du plus haut degré de l’amour. Cette notion a été dévoyée, mais en fait c’est l’amour inconditionnel de Dieu pour les hommes et l’invitation pour les baptisés à aimer nos frères à l’image de Dieu.

Le champ d’action de nos engagements solidaires :

La solidarité réparatrice : permettre aux exclus et aux pauvres de se remettre debout individuellement et collectivement.

La solidarité préventive : réfléchir aux situations actuelles qui peuvent conduire à l’injustice, à l’exclusion, à l’accroissement des inégalités, puis agir avant que les conséquences négatives de ces situations apparaissent pour l’homme (projets de loi, décisions locales, projets des différentes structures et organisations où nous avons la possibilité d’exprimer notre opinion).

La solidarité prospective : chercher à éviter tout ce qui dans notre manière de vivre met en danger la génération future (pollution, écologie, …).

Où et quand être solidaire ?

Dans sa famille et dans sa paroisse, dans son environnement professionnel, dans son quartier par l’attention aux personnes isolées, le maintien du lien avec les malades, la proximité avec ceux qui sont dans le deuil.

Dans la vie de tous les jours, dans les mouvements et les services d’Église.

Dans la prière et les sacrements (messe, mariage, baptêmes, réconciliation et sacrement des malades).

Avec qui être solidaire ?

Avec tous les peuples de la terre.