Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le Bon Père Fourier des Vosges Le Bon Père Fourier des Vosges

L'abbé Loppinet sur le départ

L'abbé Loppinet devant le presbytère de Cirey où il a résidé presque 7 ans.

Voici l'article paru dans l'édition de l'Est Républicain du 25 août. Avec l'aimable autorisation de Pascal et Isabelle ACREMENT

L'abbé Pierre Loppinet qui dirigeait la paroisse du Bon Père Fourier depuis 7 ans quitte le sud de la Meurthe-et-Moselle pour rejoindre Villerupt dans le pays haut.

Arrivé en 2008 de Dieulouard, il a pris la charge de la paroisse en collaboration avec les paroisses St François du Blâmontois et Sainte Thérèse du Val de Meurthe. Un an après son arrivée il intégra l'équipe diocésaine du secours catholique à Nancy, ce qui lui a permis de connaître une grande maison, dont il ne connaissait que les petits côtés par les sections locales. Cela lui a permis d'apprendre le fonctionnement de cette association qui intervient en dernier recours auprès des personnes en difficultés pour les aider à découvrir et faire valoir leurs droits, en prenant le temps d'étudier la situation de chacun pour identifier le problème et les aider à éviter la catastrophe. Il a découvert que cette association était riche de ses bénévoles qui accueillent et accompagnent les bénéficiaires en organisant des ateliers pour permettre aux personnes de reprendre confiance, ce qui nécessite un changement de mentalité pour accompagner ces bénévoles.

L'abbé Loppinet s'est bien plu dans le nouveau contexte et une nouvelle façon de vivre ensemble que lui a offert le territoire du Pièmont Vosgien. Il s'est investi dans l'organisation de la fête concernant le millénaire de l'abbaye de Saint-Sauveur en 2010 parce que pour lui c'était l'occasion de rencontrer d'autres personnes que des pratiquants qui étaient des acteurs de la vie du territoire.

Il a apprécié la bienveillance des habitants de sa paroisse notamment y compris les non pratiquants et les responsables des communes qui ont entretenu les églises malgré les charges que cela entraîne.

D'autre part, c'est lui qui a permis à l'équipe paroissiale qui était préparée de mettre le pied à l'étrier pour le seconder dans la charge de son ministère notamment pour les funérailles et d'articuler le bon fonctionnement de l'équipe d'animation pastorale.

Il a célébré sa dernière messe à Badonviller le 15 août et célébrera sa dernière messe à Cirey-sur-Vezouze le 30 août à 10 h30.