Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Les Baroches

La croix Bruné a été élevée à Génaville en 1702 par un couple de laboureurs.

 

En 1702, le couple de laboureurs Jean Bruné et Jeanne Fichant fait élever et bénir un calvaire, appelé alors "la croix du Pasquis dit le Joncrin". Un cartouche ovale conserve le souvenir de leur acte, tandis que sur le socle le nom du tailleur de pierre apparaît : François Lapierre, de Rombas. On attribue à ce dernier vingt et une croix érigées dans le Pays-Haut. À la représentation classique du Christ entouré de la Vierge et de Jean sur l'avers, répond au revers du croisillon le portement de croix, et sur la console le pélican se sacrifiant pour ses petits. Le fût est orné d'un saint Pierre.