Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Le pari des jeunes

Rencontre avec Pafing Guirki, responsable de l’association tchadienne APAD,
partenaire invité par le CCFD Terre solidaire en Alsace Lorraine pour la campagne de carême. 

 

Quand Pafing Guirki parle de l’APAD (Action des partenaires pour l’appui au développement), ses propos s’articulent autour d’une idée force : miser sur l’engagement des jeunes. Pour cet historien de formation et militant des droits de l’homme, « au Tchad, l’avenir du vivre et du construire ensemble passe par une implication continue sur tout ce qui fait citoyenneté ». Invité pour la campagne de carême par le CCFD Terre solidaire dans le Grand Est, il a asséné sans relâche cette conviction fondamentale lors de son séjour lorrain. D’entrée, Pafing met les choses au point. « Nous ne sommes pas un mouvement d’opposition mais une force de proposition. Si nous dialoguons avec les autorités sur diverses thématiques, nous évitons d’être inféodés au pouvoir. » Véritable accélérateur de projets, l’APAD accompagne les associations de jeunes et les incite à travailler en synergie. Les chantiers de la santé, de l’éducation et du travail figurent parmi les plus gros défis à relever. « Nous favorisons la création d’ateliers de lecture et d’écriture. Les campagnes pour l’accès aux soins des populations fragiles, comme les handicapés, les jeunes enfants et les femmes, nous préoccupent au plus haut point. Tout comme l’acquisition de l’autonomie économique à travers des emplois accessibles au plus grand nombre. »

Dépasser les clivages

Pour que ces objectifs prennent corps, il faut dépasser les anciens clivages ethniques et religieux. « Chez moi, le Nord est musulman et le Sud chrétien. Cette configuration a  eu longtemps des conséquences directes sur les comportements individuels et collectifs, et généré de graves conflits politiques. C’est cela que nous combattons en encourageant les rencontres entre les jeunes des diverses communautés, pour qu’ils apprennent à se connaître. À chaque fois, nous prônons l’union vers des buts communs, par des actions concrètes sur le terrain. Les leçons du passé doivent nous servir de socle pour l’avenir et le soutien du CCFD est essentiel dans cette entreprise de longue haleine » .

Même si le Tchad vit sous un régime autoritaire, l’APAD insiste sur la participation citoyenne des jeunes. « Avec eux, nous établissons des constats sur les politiques publiques au niveau de la population dans les divers territoires. Pour cela, nous interpelons fréquemment les autorités. Elles ne répondent pas toujours à nos attentes mais il faut continuer coûte que coûte car l’enjeu est majeur. »
Et pour ne rien lâcher... on peut compter sur Pafing Guirki et ses collègues de l’APAD, bien déterminés à gagner leur magnifique pari au profit de la jeunesse tchadienne.

Rémy Nelson

 

Mots-clés associés :