Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Des hommes et des arbres

Nichée dans une vallée du Lunévillois, la scierie hydraulique de Machet est le vestige d'une pratique économique disparue. Son utilisation actuelle est le fait d'un chrétien engagé, Guillaume Lecorvaisier.

La scierie hydraulique de Machet en action.

 

Environnemental, social et économique... les trois piliers du développement durable sont au coeur de la démarche de ce chrétien engagé. Installé à Cirey-sur-Vesouze avec son épouse et ses quatre enfants, Guillaume Lecorvaisier, animateur socio-culturel de formation, a fait le choix d'un retour aux racines. "On aime la nature et les personnes", explique-t-il. Avec une attention pour les personnes les plus fragiles : "Il est difficile de savoir d'où viennent les choses qui nous habitent... Sans doute l'éducation et la formation chrétienne qu'on a reçues dans notre jeunesse."

 Le parcours de Guillaume Lecorvaisier.


À la force de l'eau

Cela fait 10 ans maintenant que Guillaume a repris une association en difficulté pour lancer le projet "Machet Énergies nouvelles". Son projet : faire revivre la scierie hydraulique de Machet et en faire un lieu qui vit et fait vivre son territoire. Il s'agit de l'une des dernières scieries du genre en activité sur le massif vosgien. Son entreprise vend ainsi du bois et des poutres sciés à la force de l'eau grâce à un canal à flanc de coteaux.

 Son implication au sein de "Machet - énergies nouvelles".

 

Une entreprise viable

Grâce au site situé à Val-et-Châtillon, Guillaume fabrique et vend désormais tables, blancs, abris ou encore passerelles... "Beaucoup de produits originaux auxquels on réfléchit avec nos clients", explique-t-il. Gérant de Machet Productions, l'homme dirige une équipe de 5 salariés, dont quatre personnes en insertion.

 Les produits de l'entreprise et les salariés.

 

Guillaume Lecorvaisier (au centre), dans son entreprise à Val-et-Châtillon.

 

Favoriser le bien-être de la personne

Parmi les principaux objectifs de Guillaume, figure donc l'insertion professionnelle :  "On travaille sur un parcours vers l'emploi. Celui-ci réussit une fois sur trois en moyenne." Mais ce qui compte avant tout, c'est le bien-être de la personne. "Le fait de retrouver une vie sociale, le plaisir d'avoir des collègues, de bouger et d'avoir des horaires sont des aspects essentiels", explique le gérant de Machet Productions.

L'insertion professionnelle.

 

 

L'Esprit à l'œuvre

Chrétien debout (il est également responsable régional des Scouts de France), Guillaume s'est donné les moyens de vivre en accord avec ses valeurs. Son seul regret : que la prise de conscience des chrétiens par rapport aux défis environnementaux soit si tardive. "On aurait pu se réveiller dans les années 70 et être pionniers. Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire et pour dire que l'Esprit travaille chez tous les hommes, qu'ils soient chrétiens ou non. C'est cet esprit qu'il faut valoriser. Pas forcément en faisant des choses entre chrétiens. Mais en étant chrétien dans les associations de défense de l'environnement et de construction d'un monde plus juste." 

L'engagement chrétien.

 

 

 

 

 

 

En savoir plus :


Site de Machet Productions (Entreprise)

Site de Machet Énergie nouvelle (Association)