Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Déclaration de Monseigneur Papin

Le 7 mai, nous devrons choisir le prochain Président de la République. C’est un acte citoyen dont nul ne doit se dispenser en s’abstenant.

Au lendemain du premier tour, la Conférence des Évêques de France a publié un communiqué (ci-dessous) dans lequel elle indique sept critères à prendre en compte dans le choix que chacun devra faire librement. Ces critères ne sont pas neutres. Ils découlent de la pensée sociale de l’Eglise, inspirée par l’Evangile. Parmi eux :

  • La promotion de la famille fondée sur l’union d’un homme et d’une femme, et respectueuse des liens de filiation.
  • Une solidarité qui n’est pas réservée aux seuls nationaux, mais qui doit s’appliquer à toute personne en situation de précarité et de détresse, d’où qu’elle vienne.
  • L’accueil de l’étranger, en particulier de celui qui se trouve dans l’obligation de quitter son pays en raison de la guerre ou de la famine.
  • La volonté de promouvoir une communauté européenne ouverte, démocratique, attachée à construire des ponts entre les nations plutôt qu’à ériger des murs.

Aucun des deux candidats à la Présidence de la République n’honore pleinement la totalité de ces critères. Cependant, il revient à chaque électeur de se déterminer librement. Par notre vote, faisons le choix d’une société généreuse, fraternelle, bienveillante et solidaire.

 + Jean-Louis Papin,
 évêque de Nancy et de Toul
 



Élection présidentielle : L’Église rappelle son rôle et redit ses fondamentaux
Communiqué de presse de la Conférence des Évêques de France du 23 avril 2017

À l’issue du résultat du premier tour de l'élection présidentielle, la Conférence des évêques de France rappelle différents points évoqués à de nombreuses reprises au cours des derniers mois et rappelle les points fondamentaux pour aider au discernement. (Tout lire)

 

 

 

Mots-clés associés :