Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Sanctuaire de Sion Sanctuaire de Sion

Témoignage de Guy Lescane sur Le PARDON

Guy Lescanne

Que ce soit à partir de la vie de Charles de Foucauld, ou de sa propre expérience face au jeune assassin africain de son frère, le père Lescanne a approfondi la sens du pardon, dissocié de l'oubli.

Dimanche 26 mars, une quarantaine de personnes étaient à l'écoute du père Guy Lescanne.

Le thème de ce "4° dimanche à Sion" était le Pardon.

Un extrait de ce que le père Guy Lescanne a partagé avec son auditoire  :

« Zacharie avait 25 ans quand il a tué mon frère Yves, Petit Frère de l’Évangile. Je tenais tellement fort à pouvoir vivre le pardon avec lui que j’ai tenu à son arrestation. Je voulais qu’il puisse être jugé car, d’une part, j’avais besoin de ce face à face pour pardonner et, d’autre part, pour que ce pardon passe par la justice. En effet, mon frère était le 17e missionnaire assassiné au Nord - Cameroun depuis soixante ans, et il n’y avait jamais eu d’arrestation. Il fallait donc arrêter cette injustice et cette impunité. L’impunité n’est pas le pardon. Il a été condamné à mort mais nous nous sommes opposés à la condamnation qui a été commuée en prison à vie. Je peux parler de «lui» celui qui a tué mon frère, lui qui n’est pas défini comme un assassin, lui qui au nom,un prénom, lui qui est fils de Dieu, lui qui existe. Aujourd’hui, Zacharie est une graine de sainteté : le boulot qu’il fait humainement, dans la foi, à l’intérieur de la prison de Maroua, est extraordinaire. C’est de ma chair, de mes larmes, de mes crises de foi quand j’ai appris la mort de mon frère, que vient cette force charnelle quand je le serre maintenant dans mes bras. C’est là que je touche du doigt le fait que nous pouvons être partie prenante de cet au-delà du pardon.»