Accédez au site du Diocèse de Nancy et de Toul Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Sanctuaire de Sion Sanctuaire de Sion
Navigation

Pèlerinage des Familles - 24 avril 2016

Celebration 24 avril 2016

«  Des journées comme cela, c’est formidable et ça redonne envie... » Une maman, et ses trois enfants sort de la Basilique de Sion , tous sont enchantés...Ces Nancéiens  se sont « inscrits comme ça, quand on a eu connaissance de cette journée des familles » avec Jean-François Kieffer, ce dimanche 24 avril 2016 à Sion.

Pour le sanctuaire, c’était une journée de pèlerinage  organisée par Catherine,  avec  l’aide des catéchistes du secteur et de l’équipe de bénévoles du sanctuaire. Ce fut une belle journée un peu fraîche, mais ensoleillée, surtout dans les cœurs pour deux cents pélerins, parents et enfants de tous âges, venus de Baccarat, Blamont, Ludres, Dombasle, Heillecourt, Nancy, Toul, et du Saintois, autour de l’Evangile du Bon Berger ;  raconté par l’auteur de la BD «  Les loupiots », Jean-François Kieffer, en présence d’un Bon Berger avec son mouton installé par l’équipe du Sanctuaire, dans le chœur de la Basilique, prés de la Croix.  Partage de la Parole de Dieu, ,  suivi d’ateliers bibliques pour chaque âge ;  répartis dans toutes les salles du sanctuaire disponibles pour réfléchir à l’écho dans leurs vies de cette histoire de brebis qui s’écarte du troupeau, et ce berger qui quitte tout pour la retrouver.

On a pique-niqué,  à l’intérieur à cause du froid , mais  l’après midi  on s’est retrouvé en ateliers pour  découvrir  ce qu’est la « Miséricorde de Dieu », avec  une déclinaison corporelle traduite par le « Commerce Equitable », des jeux, notamment  de « Sept familles » inventés  pour cette année lancée par le pape François.

On pouvait aussi découvrir le versant spirituel de la Miséricorde, avec Marie et  les Clarisses. Le dessinateur les a initié à découvrir qui ils sont par rapport à ce Dieu de Miséricorde, en leur apprenant à dessiner un mouton.

Vers 16 h,une eucharistie fervente et chaleureuse, symbolisée par cette chaîne fraternelle formée au moment du Notre Père ponctuait la journée  sous le regard de Marie.