Diocèse de Nancy - Catholiques en Meurthe-et-Moselle

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Catéchuménat

Récollection confirmands néophytes

Rencontre des confirmands :

Rencontre des confirmands :
La confirmation est liée au temps de la Pentecôte. Les apôtres reçoivent l’Esprit Saint à la Pentecôte et annoncent les merveilles de Dieu.
C’est le sacrement de la croissance et de la maturité. L’évêque réunit tous les futurs confirmands pour un temps de réflexion et de partage autour de l’Église et de sa mission. C’est pour toi un appel à un engagement personnel pour un témoignage de foi.

L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés…
 
Luc 4 18

 

Et pour toi, qu’est-ce que l’Église ? : l’Église du Christ, c’est l’Église du Saint Esprit. Jésus la fait vivre de son Esprit. L’Esprit saint est lié à l’Église et l’Église à l’Esprit saint.
 

La vocation du baptisé est d’abord d’accueillir l’amour de Dieu en lui, de se laisser imprégner  de l’Esprit Saint comme d’un parfum. Et de marcher avec Jésus, de lutter avec lui contre tout ce qui ligote ou aveugle l’homme, de proclamer la Bonne Nouvelle de l’Espérance surtout aux pauvres et aux petits. Dieu me fait prendre conscience de mes responsabilités dans le monde : il compte sur moi pour faire aux autres le bien qu'il leur destine. Il me donne la force d'aller toujours de l'avant. Il m'envoie au monde. 
 
Si l’Église entière assume ce dynamisme missionnaire, elle doit parvenir à tous sans exception. Mais qui devrait-elle privilégier ? Dans l’Évangile, l’orientation est très claire : ceux qui sont méprisés et oubliés. Aujourd’hui et toujours, les pauvres sont les destinataires privilégiés de  l’Évangile. Il faut affirmer sans détour qu’il existe un lien inséparable entre notre foi et les pauvres. Ne les laissons jamais seuls.
 
Joseph MOINGT "Croire quand même"